Château d’Azay le Rideau, la renaissance rêvée

Château d'Azay le Rideau - Photo Didier Laget

L’époque est au minimalisme, pas l’art minimaliste, mais le style de vie minimaliste, en principe l’idée et bonne, on consomme trop, on accumule, mais bien sûre, maintenant, c’est aussi une mode, merci les réseaux sociaux, et on trouve des sites qui vous diront comment devenir minimaliste en 10 étapes, on y lit des trucs du genre “Vous avez déjà entendu parler du minimalisme ? Je suis tombé dedans il y a quelques années, quand j’habitais à Bruxelles”, mais dans ce cas c’est subtile, car le monsieur qui signe ce billet est un Webmarketing Junkie et se présente comme un “EX” minimaliste… Enfin vous voyez depuis le début de l’écriture de ce billet, être minimaliste c’est déjà has been.

Pour aller dans le sens contraire de tout ça, on s’est dit qu’on pouvait ajouter du citron dans le minimalisme pour le réveiller, imaginez un appartement minimaliste (dois-je vous dire que ses murs sont blancs et vides ou en béton ciré et vides) dans lequel vous incorporez des éléments pas minimalistes du tout.

Il y a en Touraine de nombreux châteaux, dont un, qui s’appelle le Château d’Azay le Rideau, si je vous dis qu’il est l’un de mes Châteaux de la Loire favoris, vous risquez de me répondre “et alors ?” et vouas aurez raison. Mais ce n’est pas ça que je vais vous dire. Je vais juste vous dire qu’il vient d’être ouvert au public, après 3 ans de travaux, une renaissance rêvée, et qu’il est encore plus beau, dehors comme dedans, plus meublé, donc pas minimaliste du tout… Quoique les combles… Attention on n’est pas dans l’art baroque mais plutôt dans une sorte d’abondance soyeuse et plumée. Là vous vous dites qu’est-ce qu’il nous fait ? Une abondance soyeuse pourquoi pas, mais plumée… C’est n’importe quoi. Lisez plus loin vous comprendrez.

On est allé au Château d’Azay-le-Rideau pour y choper des idées pas minimalistes du tout, le citron que j’évoquais plus haut, on a photographié ce qu’on a trouvé pour vous l’offrir plus bas dans cette page. Une sorte de concept board en vrac, pour le plaisir des yeux .

Au premier étage du bâtiment vous trouverez des installations d’un couple d’artistes, Piet SO et Peter Keene. Des anachronismes qui n’en sont pas, des relectures surprenantes du lieu que vous êtes en train de visiter, des surprises surréalistes et joyeuses. Et soyeuse. Je ne veux rien dévoiler car la surprise, justement, fait parti du plaisir, mais c’est là que l’abondance plumée intervient.

Une dernière chose, les légendes des photos, quand il y en a, sont, elles, minimalistes, si vous voulez savoir ce que vous voyez, c’est simple, allez-y.

Plus d’infos ici.

Piet SO et Peter Keene

Le banquet – Piet.sO et Peter Keene 2017 - Photo Didier Laget

Le banquet – Piet.sO et Peter Keene 2017

« Le petit palais d’Armide » – Piet.sO et Peter Keene 2017

La robe de Psyché – Piet.sO et Peter Keene 2017

La robe de Psyché – Piet.sO et Peter Keene 2017

Piet.sO et Peter Keene 2017

Piet.sO et Peter Keene 2017

Pièces du Château d’Azay le Rideau

Château d'Azay le Rideau - Photo Didier Laget

Château d'Azay le Rideau - Photo Didier Laget

Château d'Azay le Rideau - Photo Didier Laget

Château d'Azay le Rideau - Photo Didier Laget

Cuisine - Photo Didier laget

Cuisine - Photo Didier laget

Meubles et objets

Château d'Azay le Rideau - Photo Didier Laget

Château d'Azay le Rideau - Photo Didier Laget

Château d'Azay le Rideau - Photo Didier Laget

Tissus et motifs

Château d'Azay le Rideau - Photo Didier Laget

Château d'Azay le Rideau - Photo Didier Laget

Château d'Azay le Rideau - Photo Didier Laget

Château d'Azay le Rideau - Photo Didier Laget

Château d'Azay le Rideau - Photo Didier Laget

Dehors

Château d'Azay le Rideau - Photo Didier Laget

Pont pour l’île de la Rémonière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *