Termites homos

termites-genreDepuis qu’on a été attaqués par les termites, que notre maison, nos livres, nos câbles électriques, nos cloisons en placo et tout ce qui contenait de la cellulose était devenu la proie de ces petites bêtes affamées, eh bien je m’intéresse de près à ces insectes sociaux.

Aussi, quand je suis tombé sur cet article de Sciences et Avenir révélant qu’au sein de leurs colonies l’homosexualité masculine était courante, je suis tombé de ma chaise. Chez beaucoup d’autres animaux, l’homosexualité est possible, mais elle ne perdure pas entre les partenaires. Les scientifiques appellent ça « une erreur d’identification ».

C’est plutôt, oups, je me suis trompé, désolé… on se rappelle ? Alors que chez les termites, impossible de confondre les genres tant les comportements mâles/femelles sont différents, et il a été prouvé que les relations de couple entre deux mâles sont durables.

Deux partenaires mâles s’installent ensemble dans leur nid douillet. Ils se rangent, en fait. Ce n’est pas seulement par préférence sexuelle. En cas de pénurie de femelles, c’est la solution pour ne pas rester seul. Et ce n’est pas parce qu’ils ont peur de s’ennuyer le soir à la veillée : c’est carrément une question de survie.

En effet, le mâle solitaire est plus exposé aux prédateurs. Il a tendance à davantage prêter le flanc en recherchant une femelle, justement. La vie en couple, de surcroît, « dilue » le risque de prédation et augmente les chances de survie de l’espèce : il est difficile de croquer deux termites…

l’un des deux s’en sortira forcément. Nous, en tout cas, avec nos pièges anti-termites autour de la maison, mâles, femelles, homos ou hétéros, ils y passeront tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *