Salon de jardin de bric et de broc

Le salon de jardin est à la mode. C’est tendance de prendre l’apéritif au ras du sol entre le rosier et les hortensias. Pourquoi pas. Seulement quand on s’est renseignés sur la question, nous nous sommes rendus compte que la tendance du salon de jardin, c’était une sorte de plastique gris tentant d’imiter le tressage de je ne sais quelle matériau.

Ils se ressemblent tous, sont trop gros, trop laids, trop carrés. À moins d’avoir les moyens de taper dans le haut de gamme, dans les grandes signatures du mobilier, notre salon de jardin ne serait pas en version originale, ni assorti à notre store, ni au salon de la maison.

Du coup, on l’a fait nous même. Les sièges, ce sont deux lits cages de bébé du début du XXe siècle que nous avons chinés et dont on a simplement rabattu l’un des côtés. Comptez entre 40 et 60 euros pièce au maximum, et ne les repeignez pas : c’est plus joli quand c’est patiné.

On les a recouvert de coussins dénichés dans un vide-grenier (l’ensemble 10 euros) qui sont tombés pile (sinon, achetez de la mousse aux bonnes dimensions et recouvrez-les d’un tissus de votre choix assez épais pour vivre dehors. Enfin, c’est aussi sur une brocante que nous avons acheté cette table basse des années 70 en plastique (parfait pour l’extérieur), ainsi que le célèbre tabouret tam-tam lui aussi d’époque, pour un total de 30 euros.

Faites le calcul et essayez de trouver moins cher et plus original sur un catalogue. Evidemment, si vous n’aimez pas le orange, eh bien vous irez boire l’apéritif ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *