Papy sous la douche

Eau dans sdb
Avec les progrès de la médecine et la prise de conscience générale en matière d’hygiène de vie, nous avons tendance à vivre de plus en plus vieux. Et c’est bien naturel, on veut vivre à la maison plutôt qu’en maison de retraite. Le maintien à domicile des seniors, tout le monde est d’accord… mais cela exige de s’en donner les moyens.

Prenons l’exemple de la toilette. Papy est très attaché à sa vieille baignoire, mais il ne peut plus lever la jambe. Une perte d’autonomie doit aller de paire avec un gain de confort et de sécurité dans le logement. Prenons donc l’exemple de la salle de bain. Un expert doit se pencher sur la question pour la re-concevoir.

Elle doit tout d’abord offrir un espace suffisant pour accueillir la personne âgée… mais aussi son fauteuil ou son déambulateur. Eh oui Papy, aujourd’hui, tu claudiques, mais demain ? Vivre sa vie de senior à domicile exige d’anticiper ! En ce sens, il s’agit par exemple de remonter certaines prises, et au contraire de baisser un peu certains interrupteurs.

Papy est pudique et aime bien s’enfermer ? On choisit alors une serrure à bouton pouvant se déverrouiller de l’extérieur. Côté sécurité toujours, on veillera à choisir un sol antidérapant (du plastique spécialement conçu plutôt que du carrelage) et on multipliera les barres d’appuis solidement fixées à tous les endroits stratégiques. Idem pour ta baignoire, Papy : oublie-la ! Tu vas adorer ta nouvelle douche à receveur extra-plat, ou mieux encore à l’italienne, avec douchette à main… tout ça pour éviter les acrobaties et vols planés.

Difficile de prévoir tout ça ? Pas du tout : la majorité des grands fabricants inscrivent de nos jours ce type d’équipement à leur catalogue. Mais surtout, des aides financières et des accompagnements sont prévus. Il faut pour cela, lorsque l’on est propriétaire de son logement et en fonction de ses revenus, s’adresser auprès de sa caisse de retraite, de l’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (Anah) ou encore de son conseil départemental. Alors Papy, heureux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *