Panard laqué


– Regarde bien le mur de notre salon, car bientôt tu pourras te voir dedans.
– Par quel prodige ?
– Je vais appliquer sous ton regard admiratif une peinture dite glycérophtalique brillante afin d’obtenir un effet miroir.
– Houlà ! Laquer un mur, c’est pas à la portée du premier venu. Le moindre pâté est irréparable et on ne voit plus que ça sur ton miroir…

– Tu tu tut… j’ai suivi un tuto sur Youtube. J’ai d’abord soigneusement préparé mon mur en bouchant les petits trous avec un enduit de lissage, j’ai appliqué une couche d’enduit à laquer, j’ai poncé comme on m’a dit avec un « grain fin », et surtout, j’ai chassé le moindre grain de poussière avec l’aspirateur. Il est pas impeccable mon mur ? Ne reflète-t-il pas mon talent ?
– Mmm… et pourquoi t’as peint que sur les côtés ?
– Faut commencer par les angles, andouille, en étirant bien, comme ça, avec un pinceau à tête ronde…
– Attention avec ton pinceau.
– Maintenant, je vais attaquer le mur proprement dit. Comme ça, en croisant les passages sur une surface d’un mètre carré, en étirant toujours au maximum…
– Hé, attention, le pot !
– Oups !
– Ho non, mes chaussures neuves !
– J’aimais pas la couleur, elles sont plus jolies en blanc cassé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *