Faire du feu equestre

EquibuchesPas de doute, l’hiver est là avec son cortège de frimas froids et de gélive froidure. Quand on a la chance d’avoir une cheminée et d’avoir le droit de l’utiliser pour autre chose qu’y mettre un bouquet de fleurs ou de magnifiques bûches en plastique, la nuit tombée, on ne pense qu’à une chose : faire du feu, puis éventuellement prendre sa guitare, boire du vin chaud et chanter une chanson des bien nommés Compagnons de la chanson, que nous avons glissée en cadeau à la fin de ce billet.

Mais avant, il faut nourrir le feu, et si la première chose qui vient à l’esprit et d’y mettre du bois, nous avons découvert le seul biocombustible labélisé COP 21 100% naturel : Equibûche.

Laissons l’entreprise qui a inventé ce produit le présenter :
“Les matières premières des Equibûches composées de litières usagées de copeaux de bois sont produites en grande quantité dans les centres équestres français. Et tout le concept repose sur la valorisation de ces déchets. Le temps n’est plus à une consommation aveugle des énergies fossiles, mais bien à l’ingéniosité. Les Equibûches créent donc une véritable économie circulaire sans solliciter les forêts. Par ailleurs, le processus de fabrication est 100% naturel et sans aucun additif. “

On a essayé, on adore, c’est super (et non, ça ne sent pas le fumier de cheval) et maintenant, bien mieux distribué qu’avant, car on en trouve en grande surfaces. Nous, on l’utilise mélangé, avec des bûches normales.

Et comme promis voici la chanson avec les paroles, mais avant, laissez-nous remercier Touraine Magnifique, qui nous a fait découvrir ces bûches.

Il a neigé à Port-au-Prince
Il pleut encore à Chamonix
On traverse à gué la Garonne
Le ciel est plein bleu à Paris

Ma mie l’hiver est à l’envers
Ne t’en retourne pas dehors
Le monde est en chamaille
On gèle au sud, on sue au nord

Fais du feu dans la cheminée
Je reviens chez nous
S’il fait du soleil à Paris
Il en fait partout

La Seine a repris ses vingt berges
Malgré les lourdes giboulées
Si j’ai du frimas sur les lèvres
C’est que je veille à ses côtés

Ma mie j’ai le cœur à l’envers
Le temps ravive le cerfeuil
Je ne veux pas être tout seul
Quand l’hiver tournera de l’œil

Fais du feu dans la cheminée
Je reviens chez nous
S’il fait du soleil à Paris
Il en fait partout

Je rapporte avec mes bagages
Un goût qui m’était étranger
Moitié dompté, moitié sauvage
C’est l’amour de mon potager

Fais du feu dans la cheminée
Je reviens chez nous
S’il fait du soleil à Paris
Il en fait partout
Fais du feu dans la cheminée
Je rentre chez moi
Et si l’hiver est trop buté
On hibernera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *