Eau de pluie, eau chérie !

recuperer-la-pluie - photo WikipediaOui, il pleut beaucoup. Même que les rivières ont débordé. Et pas besoin d’écouter les Mesdames et Messieurs Météo pour le savoir. Un petit tour dehors suffit ou un coup de fil passé à ma mère qui n’arrête pas de pester après le temps qu’il fait. L’autre jour, en mode cocooning dans mon canapé et alors que des hallebardes s’abattaient, mes yeux ont été attirés par l’une de nos gouttières, percée, de laquelle jaillissait de l’eau. « Encore un truc à réparer », me dis-je ! Et soudain, malgré mon état de torpeur avancé, un vieux projet, mille fois reporté, a refait surface : récupérer l’eau de pluie. Clic, clic, clic…

Le principe est simplissime, puisqu’il suffit de récupérer l’eau qui tombe du ciel depuis les descentes des gouttières et de la stocker dans une cuve. Polyéthylène roto moulé, béton ou acier, on a même le choix dans la matière. Pour ce qui est de l’installation, la cuve peut être mise à la surface du sol ou enterrée. Mon choix n’est pas encore arrêté… mais je réalise déjà les économies que je vais réaliser : de l’eau à l’œil pour notre potager, de l’eau gratis pour nettoyer la voiture le dimanche quand il fait beau et même de l’eau pour alimenter nos WC et la machine à laver. C’est mon plombier qui va être content !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *