A propos

« Il est né le douillet cocoon… »

Arrête avec cette chanson de Noël idiote…

« On scie des arbres pour faire les poutres.

Et les branches, pour les allumettes. 

On brûle le reste dans la cheminée
.
Qu’avec nos mains on a fabriquée… »

– Justement, va me chercher le mètre charpentier

– Mais quel charpentier ? Je croyais qu’on faisait tout nous-mêmes ?
– Oui, enfin pour le moment c’est moi qui fais tout
…
– C’est pas de ma faute si je confonds les clous et les vis, la truelle et la louche.
– Moi non plus je ne suis pas doué, mais au moins j’essaye.

« On bricole, qu’est ce qu’on rigole. 

Quand de l’échelle on dégringole.

Une écharde dans le doigt… »

– Arrête de chanter !

– Je ne chante pas, je compose le texte fondateur de ce projet

– Ce projet n’a pas besoin de texte fondateur, mais cette maison, elle, a besoin de fondations, de fenêtres qui ferment, d’un toit étanche.
..
– Ok, ok, je t’aide. T’as besoin de quoi cette fois ?
– Le produit pour traiter le bois.

– Tiens!

– Non pas ça ! ça, c’est de l’huile essentielle de truffe

– Oui, mais ça sent bon !
– Bon allez, ça va. Je crois que pour un « à-propos », on a suffisamment donné le ton.

Les commentaires sont fermés